Mars 2016
Se réformer ?
À échéance régulière, nos dirigeants planifient des réformes. Elles s'enchaînent parfois si vite que leur évaluation est rendue difficile. L'attention que nous avons portée à la réforme du collège nous vient du fait que tout ce qui touche à l'éducation et à la vie scolaire impactera forcément notre jeunesse. Les protagonistes du débat veulent nous sortir de l'immobilisme et de la fatalité ; sauront-ils remédier aux carences de notre système éducatif français, à la fois si coûteux et bien peu performant aux dires de chacun ? Pour le Bon Conseil, se réformer, c'est continuer de s'approprier notre projet qui a fait ses preuves et tenir notre place d'adultes qui se reforment eux-mêmes. Cette réforme personnelle est la garantie de ne pas se scléroser. L'enracinement de notre identité est la garantie d'une saine créativité.
Abbé Vincent de Mello
Directeur du Bon Conseil